La population mondiale n’a jamais aussi bien vécu, particulièrement dans les pays riches. Pourtant, parallèlement à l’amélioration de nos conditions de vie, notre niveau de stress augmente constamment, jusqu’à atteindre un niveau inquiétant.

Ainsi, aujourd’hui, plus de 50 millions d’américains ont développé des maladies directement liées à leur stress. Ce problème de santé publique est plus rentable pour les laboratoires pharmaceutiques que la drogue ou même l’alcool.

Heureusement, au-delà de vos quelques semaines de vacance qui sont plus une bouffée d’air frais qu’une véritable solution, il existe des habitudes à mettre en place pour réduire considérablement votre anxiété au quotidien.

Trouvez le bon équilibre entre contrôler et lâcher prise

Tout d’abord, il est nécessaire de faire la distinction entre peur et stress. La peur survient lorsque l’on fait face à une menace directe. Quant à l’anxiété, elle naît dans notre imagination et notre capacité à imaginer un danger. Par conséquent, dans un cas le danger est réel mais dans l’autre ce n’est qu’une éventualité, ce sont donc nos pensées qui génèrent de l’anxiété. C’est ce qui explique que, face à un événement identique, certains resteront calme et d’autre vont s’affoler.

Selon les recherches scientifiques, le stress est principalement causé par 5 éléments :

– Un rythme de vie trop intense.

– La solitude.

– Le vieillissement et la mort.

– Le décalage entre ses actions et ses objectifs/valeurs.

– Les changements dans sa routine.

Ainsi, un très bon moyen de diminuer son stress est de contrôler davantage sa vie. En réalité, il suffit même d’avoir l’impression de contrôler davantage sa vie pour que cela fonctionne. Lorsque vous stressez, rappelez-vous donc que les choses ne sont pas aussi terribles qu’elles semblent l’être, que les risques sont bien souvent surestimés et que vous pouvez agir pour changer ce qui vous arrive. Vous pouvez, par exemple, vous demander si vous avez déjà réussi à surmonter une situation stressante et, si oui, comment vous y êtes parvenu.

Toutefois, si vous n’arrivez pas à découvrir une façon de reprendre la main, alors vous devriez essayer la méthode des petits pas et engager des actions plus modestes. En tout cas, il ne faut surtout pas rester passif.

Par contre, faites attention à ne pas tomber dans l’excès inverse. En effet, reprendre sa vie en main et vouloir tout contrôler sont 2 choses tout à fait différentes. Il est illusoire de penser que l’on peut tout contrôler, cette obsession risque pourrait vous stresser davantage, ce qui est à l’opposé du but recherché.

Vous devez donc accepter cela, la vie est imprévisible et c’est ce qui lui donne toute sa saveur. Gardez confiance en vous et en votre capacité d’adaptation.  En ce qui concerne toutes les choses sur lesquelles vous n’avez aucune influence, contentez-vous de les ignorer.

C’est avec cet état d’esprit que vous agirez sur ce qui plombe votre vie et cesserez de vous préoccupez de tout ce qui ne dépend pas de vous. Un maître mot : aller de l’avant.

Soyez reconnaissance pour ce que vous avez

Le bonheur et le stress sont 2 émotions incompatibles. Par conséquent, vous ne pouvez pas être stressé et heureux en même temps, donc si vous éprouvez de la gratitude pour ce que vous avez, pour ce que vous êtes, alors vous allez réduire votre anxiété. Ainsi, essayez de pratiquer des activités qui vous plaisent et vous détendent. Vous pouvez, par exemple, écoutez vos musiques préférées, sortir, discuter et surtout rire avec vos amis, faire du sport ou une balade dans la nature, méditer, les possibilités sont nombreuses et ne dépendent que de vous. 

Ces activités vont réduire fortement votre anxiété pendant que vous les pratiquez et leurs effets positifs perdureront pendant plusieurs heures. Leur répétition régulière ne fera que renforcer leurs bienfaits.

Ainsi, vous pouvez prendre le problème dans l’autre sens : plutôt que de chercher à supprimer votre stress, efforcez-vous de prendre du plaisir. Pour cela, dirigez votre attention vers le moment présent. Surtout, débarrassez-vous de tous les raisonnements « si… alors » ou encore « lorsque… je pourrai ».

Ce changement de perspective permet de réaliser que ce qui est néfaste est avant tout votre façon d’aborder les choses et de vous confronter à la réalité. Dès lors, en cessant de porter toute votre attention sur vos problèmes, ce qui génère un surplus de stress, vous apaiserez votre quotidien. Focalisez-vous sur le positif plutôt que le négatif, les opportunités plutôt que les échecs, les solutions plutôt que les problèmes, vos forces plutôt que vos faiblesses…

Et vous pouvez utiliser cette technique même dans les cas les plus forts. Par exemple, si vous êtes stressé car vous pensez que vous allez être licencié, et que vous ne pouvez rien faire pour changer les choses, alors réfléchissez à ce métier qui vous a toujours attiré mais dans lequel vous n’avez jamais osé vous lancer.

Votre cerveau se calque sur vos habitudes pour fonctionner. Si vous êtes de nature pessimiste, alors il verra des problèmes partout, plutôt que de chercher à déceler les opportunités.

En vous habituant à changer d’angle de vue pour adopter une version optimiste des choses, vous allez au contraire convertir votre anxiété en créativité.

De plus, l’idéal est d’être reconnaissant pour des choses qui ne peuvent pas disparaître (la joie d’avoir obtenu votre diplôme, la satisfaction d’avoir aidé quelqu’un, votre foi, la fierté d’être doué dans un domaine, l’amour de votre famille…). Cela vous rendra plus heureux.

Maîtrisez vos émotions et votre environnement

Vous devez rester maître de vous-même en toute situation. En effet, les émotions négatives sont particulièrement contagieuses. Ainsi, si vous êtes stressé et que vous le laissez transparaître, alors cela va influencer négativement votre entourage. C’est particulièrement gênant si vous êtes dans une relation d’autorité avec vos proches.

Par exemple, si vous managez une équipe et qu’ils perçoivent votre stress, cela risque de les stresser à leur tour. A l’inverse, si vous côtoyez de nombreuses personnes anxieuses, cela risque également de déteindre sur vous, il est donc bénéfique de se s’éloigner des personnes nuisibles que l’on voit régulièrement.

Par conséquent, veillez à rester calme, ou au moins à paraître calme en toute situation. D’autant plus que nous avons tendance à nous inquiéter pour des choses qui n’en valent pas la peine. Bien souvent nous paniquons pour au final nous rendre compte qu’il n’y a rien à craindre ou que ce que nous craignions n’a absolument aucune chance de se produire.

En apprenant à rester calme au quotidien vous parviendrez à l’être dans des situations plus difficiles.

Conclusion

L’anxiété peut rapidement gâcher votre vie. Pourtant, cette dernière est bien trop précieuse pour être empoisonnée par la multitude de problèmes quotidiens que vous affrontez. Pour déstresser, recentrez-vous, dédramatisez et disciplinez vos émotions.

Faîtes face paisiblement à vos peurs, pratiquez des activités qui vous réjouissent et faîtes régner en vous la paix. Ainsi, vous transformerez l’anxiété en sérénité, en créativité et en motivation.

Si vous avez apprécié cet article, n’oubliez pas de le partager !

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs d’Olivier Roland.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu